POURQUOI PRÉPARER SA RETRAITE ?

Les Français préparent en général assez mal leur retraite et n'pensent parfois que trop tardivement. Il faut s’y intéresser le plus tôt possible, car lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite la perte de revenus est importante. L’immobilier est un des meilleurs piliers pour compenser cette perte, mais il peut offrir bonombrd’avantages supplémentaires.

1. Se poser les bonnes questions

Vous n’êtes pas sans savoir que lorsque vous êtes rémunéré (salarié ou à votre compte), des charges vous sont prélevées pour que vous puissiez cotiser pour la retraite ! En connaissez-vous véritablement le fonctionnement ?

  • Cotisez-vous pour vous ?
  • Combien allez-vous toucher à la retraite ?
  • Combien de temps allez-vous cotiser ?

Autant de questions qui arrivent en général tardivement , et pourtant il est intéressant de se les poser dès à présent et de se pencher sur les réponses ? Pourquoi ? Quand vous comprenez concrètement comment le système fonctionne, cela vous motive encore plus à vous lancer dans l’immobilier !!! De fait, l’immobilier peut être une véritable alternative à toutes ces questions ! Et c'est vous-même qui allez pouvoir en être le maître d’œuvre, mais en plus de çà, l'immobilier vous offre ce que les mondes salarial et patronal (sauf pour ceux qui entreprennent dans les revenus passifs) ne peuvent vous offrir :

  • Compenser la perte de revenu une fois à la retraite
  • Gagneplus que ce que vous auriez pu gagner à la retraite
  • Prendre cette dernière bien plus tôt.
2. Comprendre la retraite

Plusieurs éléments sont à prendre en compte, l’âge légal de départ en retraite mais aussi le nombre de trimestres cotisés.

L'âge légal :

En 2017, pour les personnes nées après le 1er janvier 1955 (barème inférieur pour ceux nés en deçà) l’âge légal de départ est de 62 ans.

Pour les personnes n’ayant pas cotisé le nombre de trimestres nécessaires, elles  pourront partir sans décote (sans impact financier sur leur retraite) jusqu'à l’âge de 67 ans. Et on y est de plus en plus confronté à cette situation, notamment avec les études plus longues, les périodes de chômage (dans certains cas), de RSA

Les trimestres nécessaires :

Pour valider un trimestre, depuis le 1er janvier 2014, il faut avoir travaillé au moins 150 fois le SMIC horaire (dans la limite de 4/an). Aujourd’hui, il vous faut donc cotiser 172 trimestres, ce qui correspond à 43 ans.

C'est seulement en ayant réuni ces 2 critères,  que vous pourrez espérer partir à l’âge légal avec le taux plein d’indemnités retraite. Il n'en demeure pas moins que votre train de vie va s'en trouver impacté, puisque vous allez gagner bien moins que pendant votre vie professionnelle.

Par exemple si vous terminez vos études à l’âge de 24 ans, vous devrez partir à 67 ans pour toucher votre retraite à taux plein. Et à l’heure actuelle, pour partir en retraite à 62 ansil faut commencer à travailler à 19 ans. Rien qu’une année manquante - soit 4 trimestresdonnera lieu à une décote supplémentaire de 10% !

3. Combien gagnerez vous en retraite ?

L’équation est complexe et dépend des situations de chacun (salarié, cadre, fonctionnaire, situation de famille, taux plein ou non…). Par exemple, pour les salariés, les allocations retraite seront calculées sur les 25 meilleures années, plafonnées de 50% par rapport au barème de la sécurité sociale + 1 valeur de point pour le régime complémentaire cotisé auprès de votre employeur. Pour les fonctionnaires, on est à hauteur de 75% des 6 derniers mois. Ces derniers seront donc mieux rémunérés que dans le privé.

"Je suis marié, j’ai deux enfants et je suis à 10 ans de la retraite en tant que salarié. Je ne me suis jamais penché sur ma retraite, et je m'aperçois aujourd'hui, que même en ayant cotisé toute ma vie et en pouvant prétendre au taux plein, je vais perdre beaucoup d’argent.  Au lieu de gagner mes 2121€, je ne vais partir à la retraite qu'avec seulement 1444€ (véritable simulation). Comment vais-je faire ?"

Comme beaucoup, M. Patrick fait ce constat tardivement, mais il lui reste 10 ans pour mettre en place des solutions. Nous lui proposerons de dynamiser ses revenus, dès à présent, en investissant dans l’immobilierqui est la meilleure solution tant au niveau financier que de la sécurité.

 
4. L'impact sur la vie

Lorsque vous arriverez en retraite, vos revenus seront fortement impactés. N’oubliez pas certains points importants :

  • Les retraites n’augmentent plus ou très peu. L’inflation fait encore perdre de l’argent aux retraités chaque année .
  • Les charges, elles, augmentent (mutuelles, taxes d'habitation, foncière, chauffage…)
  • Si vous avez été locataire toute votre vie, votre train de vie ne baissera pas, à contrario de votre revenu.

Comment compenser cela, si on n'a rien fait auparavant ?  Il y a des solutions, à vous de les utiliser !

5. Pourquoi l'âge légal risque d'augmenter ?

pourquoi préparer sa retraiteJusqu’en 2025, les départs à la retraite vont être importants, dus notamment à la génération du « Baby boom » de 1945 à 1975. Il va s’ensuivre que le nombre de retraités risque donc d'exploser !! Certains prévoient, que d’ici 2040/2050, il pourrait y avoir 1 actif qui travaille pour 1 retraité. Le système ne peut pas fonctionner ainsi.
En plus de cela, la France est un des pays ou l’âge de départ à la retraite est inférieur aux autres pays européens. De ce fait, pour réformer notre système tel qu’il est aujourd’hui, il est fort probable que l'âge légal des retraites soit revu à la hausse les années à venir.

6. Quelles solutions mettre en place ?

L’épargne :

C’est très bien d’épargner sur les différents livrets sécurisés, il faut toujours avoir de l’argent disponiblemais ne fondez pas votre stratégie pour compenser ou partir plus tôt à la retraite sur de l’épargne, les taux sont bien trop faibles. En revanche, l’épargne a du poids dans la négociation de vos futurs achats immobiliers.

L’assurance vie :   

L’assurance vie est plus rémunératrice que les livrets d’épargne et présente plus d’avantages surtout pour l’immobilier. Comme le « nantissement », qui sert, en gros, de cautionnement lorsque vous investissez, votre assurance vie sera adossée à votre prêt immobilier, ce qui vous dispensera d'injecter de l’épargne dans votre projet (par exemple, paiement des frais de notaire de votre poche et non par la banque)

L’immobilier :

L’immobilier a l’avantage de pouvoir se construire à coté de votre carrière, il vous permet de constituer un patrimoineet parfois sans avoir à mettre le moindre apport personnel, la gestion est plutôt simple par rapport au revenu engendré (vous pouvez même tout déléguer). Il existe aujourd’hui de puissants leviers tels que :

  • La location étudiante
  • La colocation
  • La découpe d’appartements
  • Les immeubles de rapport

qui vous permettent d’atteindre de forts revenus locatifs, et d'envisager de préparer vous-même votre retraite, et parfois en des temps records (moins de 10 ans). Devenir rentier devient donc un rêve accessible à tous. Alors, lancez-vous !!!

Après ce constat douloureux, de se dire que l’on va travailler toute sa vie, pour au final ne sûrement pas pouvoir en profiter, que l'on va devoir compter le moindre centime, oublier les voyages, les sorties, et j’en passe. Serons-nous d'ailleurs assurés d’avoir la santé pour mener à bien nos activités ? Toutes ces questions ont une réponse : l’IMMOBILIER… ACCESSIBLE À TOUS !! Alors, lancez-vous et vivez une autre vie, que celle  à laquelle vous vous sentiez prédestiné dès votre plus tendre enfance.