POURQUOI INVESTIR DANS L'IMMOBILIER LOCATIF (ANCIEN)

L'investissement locatif reste une valeur sûre dans le temps, et d'autant plus dans des périodes de crise (baisse de la valeur d'achat, baisse des taux de prêts immobiliers).
Aujourd'hui, une activité dite "normale" de salarié, de cadre, et même à un poste de direction vous impose :
  • d'aller travailler selon les horaires bien définis
  • de cumuler vos jours de congés pour organiser vos vacances, qui plus est, à des dates qui ne vous conviennent pas forcément
  • et enfin d'attendre "patiemment" la retraite pour pouvoir profiter enfin de vos loisirs comme bon vous semble

A cet égard, il est intéressant de repérer tous les impacts que pourrait avoir sur votre vie le choix d'investir dans l'immobilier :

  • vous créer un complément, une rente ou un capital (suite à une vente), pour votre retraite qui est à ce jour plus garantie pour tout le monde
  • vous assurer des revenus complémentaires à votre salaire, ou même devenir une source plus importante de revenu
  • vous permettre de prendre votre retraite plus tôt et de vivre de vos locations
  • de quitter votre profession pour devenir rentier
  • de vous protéger contre les aléas de la vie (perte d'emploi, changement de situation personnelle, ...)
  • défiscaliser tout en vous constituant un patrimoine (réaliser un achat avec de gros travaux qui peuvent permettre d'obtenir une diminution de vos impôts personnels et ce, pendant plusieurs années)
  • et bien entendu la fierté de vous dire que vous rentrez dans le monde du "business" de l'immobilier

Au final, le jour où vos investissements commenceront à vous rapporter, vous ne serez plus dépendant du système. Finie l’obligation de composer avec la hiérarchie, de supporter les horaires, des conditions de travail de plus en plus dures ou encore pire la monotonie d'un emploi qui ne vous passionne plus… vous alors serez libre de «  claquer la porte  » à tout moment  !

Car même si l’immobilier demeure un investissement à long terme, beaucoup d’exemples démontrent, qu’avec une bonne stratégie d’investissement associée à de solides connaissances (loi, marché, fiscalité…) on peut escompter, sur un laps de temps de 10 à 15 ans, devenir rentier.

COMPRENDRE POURQUOI SE LANCER AU PLUS VITE

1. Des problématiques
  • Liées à la retraite
    le système des retraites est de plus en plus mis à mal du fait qu’il y a de plus en plus de retraités par rapport aux actifs. Il est bien entendu que lorsque vous cotisez aujourd'hui, ce n'est pas à proprement parler pour vous que vous cotisez , mais pour ceux qui sont actuellement à la retraite. Lorsque vous aurez atteint l'âge de la retraite, ce seront les actifs qui cotiseront alors pour vous. Pour inverser la tendance, on augmente les années de cotisation, on gèle les pensions retraites (tous les ans vous perdrez donc de l’argent rapport à l’inflation),  etc ...  sans parler du fait qu’il est probable qu’il n’y ait plus de retraite.
  • Liées au travail
    Le travail repose sur un système simple, je m’engage envers mon employeur à lui donner de mon temps en échange de l’argent qu'il me donne, tout cela entraînant diverses contraintes (horaires, caractère répétitif  du travail, absence d’intérêt…), à la merci d'une baisse de l'activité avec le risque de me retrouver du jour au lendemain à la porte. Dans la plupart des cas je suis dépendant du bon vouloir de ma hiérarchie pour ce qui concerne l’augmentation de mon salaire, mon avancement… il faut avoir appris à marcher droit  ! Je dois me rendre à l'évidence  : il y a bien là une forme de dépendance par rapport à ce système  !
  • Liées à l'argent
    L'argent que vous gagnez et que vous arrivez à économiser, ce qui est très bien en soi,  vous crée un capital, vous assure une protection en vous mettant à l'abri du besoin, mais il ne vous enrichit pas  ! Il vous faudrait dépasser au minimum le million, et encore placé à au moins 3 % pour prétendre que vos intérêts vous rapportent quelque chose… ce qui n'est pas à la portée de tout le monde. En plus de ça, avec les taux actuels très bas (sur les livrets bancaires notamment), qui sont d’ailleurs inférieurs à l’inflation, quand vous placez votre argent, il perd de la valeur dans le temps. Par exemple, si le taux du livret A est de 0,75% et que l’inflation est de 1,5%, votre argent se dévalue  : pour faire simple, vous achèteriez plus de choses en début d’année qu'en fin d’année pour le même montant.
2. La réponse par l'investissement locatif
  • L'effet de levier : le plus puissant des «  moteurs  » de l’investissement immobilier.
    Ce qu'il faut comprendre quand vous investissez  : ce sont vos locations qui paieront la plupart des traites mensuelles du prêt que vous aurez fait, voire qui vous permettront de  l’autofinancer, ou encore mieux de dégager du bénéfice.L’effet de levier revient tout simplement à vous créer un patrimoine (cash ou rente) pour l’avenir sans pour autant avoir un capital de départ. Les bons investissements sont ceux où vous recourez totalement à ce système, où vous empruntez à plus de 100%. Imaginons que vous vouliez acheter un appartement d’une valeur de 100000 euros, vous avez besoin de 100% de cette somme pour le financer, à cela viendront s'ajouter les frais de notaire, 12 000 euros, et les travaux, 18000 euros, ainsi que d'éventuels frais supplémentaires (frais bancaires, frais d'agence,…), vous pouvez en conséquence solliciter un prêt qui inclut tout cela. Tout va dépendre de votre dossier, mais il est possible que l’on vous demande de payer les frais de notaire. Vous emprunterez donc à 130%balanceRentier, ce qui ferait environ 710 euros de mensualité sur 20 ans à 2,5%. Vos locations, peuvent se monter à 750 euros/mois (avec les charges comprises). Elles payeront donc votre crédit. C'est ainsi que vous utilisez donc l’effet de levier au mieux  !! Retenez bien ceci «  Vos locataires vous enrichissent sans que vous n’ayez à débourser un sou !!!!  ». A terme, vous voilà avec une rente de 750 euros ou un capital de 100 000 euros (sans compter l’évolution du prix du marché sur les 20 ans).
  • L'inflation
    Comme vu un peu plus haut, lorsque votre argent est placé et que son taux de rendement est inférieur à l’inflation, votre argent se dévalue. Et bien, l'immobilier vous protège contre cette menace. L'immobilier est, en effet, lié à l’inflation, notamment par le coût des matières premières et par celui de la construction  : ainsi, au fur et à mesure que les coûts augmenteront, les loyers suivront bien entendu. Vous pouvez donc réévaluer vos loyers pendant toute la durée de votre investissement, protégeant ainsi la valeur de votre patrimoine.
  • Les possibilités
    Contrairement au monde du travail où se posent toutes ces contraintes en termes... d'attente de gratification, d’évolution, de mutation et j’en passe,  où vous êtes - comme nous l'avons évoqué plus haut - dépendant du système ou de la hiérarchie, le monde de l'immobilier s'inscrit dans un contexte et un fonctionnement à part où vous êtes seul maître à bord avec des possibilités immenses pour vous créer un patrimoine. Par exemple, vous avez la possibilité de  :
    • racheter quand l'immobilier et/ou les taux diminuent
    • revendre au plus haut pour racheter de bonnes affaires
    • faire de la découpe d'immeuble pour rembourser une partie de votre prêt
    • faire des achats-reventes immédiats pour faire de la plus-value
    • passer de la location nue à la location meublée
    • créer les bonnes sociétés ou gérer la fiscalité (Lmnp, Sci à l'IR ou SCI à l'IS) pour diminuer au maximum l'imposition
    • faire de la location saisonnière ou acheter des immeubles de rapport pour faire de bonnes rentabilités.
      C'est le fait de multiplier ces opérations qui vous permettra d'atteindre vos objectifs (je pense notamment au «  Saint Graal  »  :l’indépendance financière). Sachez une chose, c’est que même si vous partez sur des prêts de 20 ans, les opportunités ne vous manqueront sûrement pas pour réduire ce temps d’investissement. Exemple de la plus-value d’un appartement ré-impactée sur le crédit d’un autre en vue d’en clôturer les mensualités.

"J'ai commencé l'immobilier assez  jeune, sans connaissances, ni compétencesje me voyais bien acheter un appartement tous les 7 ans et être tranquille à 50 ans. Aujourd’hui, avec la technique et l’expérience que j’ai acquises, dont je peux prévaloir, j’ai réussi à me constituer un patrimoine de 16 appartements qui me laisse espérer une retraite au plus tard à 35 ans. Tout cela sans jamais avoir eu ni CDI, ni héritage, ni gros revenu. Et je continue à investir."

M. Patrick adopte la bonne stratégie pour gérer au mieux son avenir. Faites comme lui, investissez le plus tôt possible.

 

En conclusion, pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés au départ, et qui sont susceptibles d’être réévalués au fur et à mesure de vos investissements, il faut bien comprendre que l'immobilier est aujourd’hui le placement le plus sûr dans le temps, plus long que certains autres produits financiers (ex. bourse) mais plus sécurisé  : si vous avez compris cela, vous atteindrez à coup sûr les objectifs que vous êtes fixés au départ, susceptibles d’être réévalués au fur et à mesure de vos investissements. L'immobilier suit l’inflation (ne se dévalue donc pas comme votre argent), augmentant ainsi sa valeur dans le temps. 

Même s'il s'agit d'un investissement dit à « long terme  », il n'en demeure pas moins qu'il vous propose une belle palette de possibilités pour vous créer un patrimoine et ainsi adapter votre stratégie à vos besoins dans la vie (complément revenu, rente, retraite anticipée…).

DONC UN SEUL ET MÊME COMMANDEMENT, LANCEZ VOUS  !!!!