LES AVANTAGES D'INVESTIR DANS UN LOGEMENT ÉTUDIANT

 

avantage d'investir dans un logement étudiant. Reussir dans l'immobilier avec un achat peu coûteux et rentable. Bien débuter dans l'investissement locatif en achetant un studio étudiant.
Article pour connaître tous les avantages à investir dans un logement étudiant.

Selon le ministère de l'éducation, il y aura 2 800 000 étudiants en France en 2024. Investir dans un l'immobilier destiné à la location pour étudiant (par ex. : chambre, studio/F1) présente donc de multiples avantages. Cela vous permet ainsi de débuter dans l’immobilier à moindres risques et de réaliser un investissement plus sécurisé. On note qu'un étudiant reste en moyenne de 2 à 5 ans dans son logement.

avantageLogementEtudiant11. La sécurité de paiement

Un des points cruciaux pour un investisseur en immobilier est de percevoir son loyer. En quoi un étudiant est-il plus sécurisant ?

  • le garant :  l’étudiant ne percevant pas en général de revenu, une personne se portera caution pour s’acquitter du loyer en cas de non-paiement. En grande majorité ce sont les parents mais d’autres personnes, voir organismes peuvent servir de caution.
  • les allocations logement : l’étudiant est en droit de demander à la CAF (caisse d’allocation familiale) des aides au logement, et cette somme peut vous être versée automatiquement tous les mois. Il suffit juste d’en faire la demande lorsque vous remplirez l’attestation (en joignant un RIB) que vous fournira votre locataire (obligatoire pour finaliser le dossier auprès de la CAF). Cela vous assure une bonne partie du loyer, le locataire vous versant la différence (loyer - aides). La CAF peut vous verser ainsi plus de 50% de votre loyer.
2. La fiscalité

L’idéal est de proposer une prestation meublée (ATTENTION une liste de meuble est imposée : literie avec couverture, plaque cuisson, four, réfrigérateur avec au minimum un compartiment congélateur, vaisselle, table, sièges, rangements,...). Mais n’oubliez pas que cette population vient pour réaliser des études, et recherche un maximum de simplicité.Avec le meublé, vous augmentez vos chances de locations ce qui vous donne plus de liberté et de choix dans vos profils. Si vous optez pour le meublé vous pouvez bénéficier du statut de LMNP (loueur meublé non professionnel) qui vous permet de bénéficier d’un abattement de 50% sur vos revenus locatifs en micro-bic (contre 30% pour de la location nue) voir même aucune fiscalité pendant plusieurs années au régime réel. La fiscalité y est donc beaucoup plus avantageuse.

3. La copropriété

Dans le cas d’une location étudiant, vous proposez une surface qui est nettement inférieure à un logement « classique ». Votre part au sein de la copropriété est donc minime (rapport aux 1/1000 ème), en conséquence, lors de travaux qui touchent l’ensemble des propriétaires, votre contribution restera petite (par ex. : ravalement de façade, entretien de toiture, rénovation de cage d’escalier). Les petites structures bénéficient d’une très bonne rentabilité et un excellent rapport m2/loyer perçu.

4. Les travaux

Vous envisagiez des travaux; changer le parquet, installer une kitchenette, mettre un nouveau carrelage dans la salle de bain… Pourquoi attendre le départ de votre locataire et potentiellement perdre du temps ? Les étudiants ont des vacances tout au long de l’année, et en général quittent leur logement à ce moment-là. Proposez de faire les travaux lors de cette période vacante sans imputer sur les loyers. Au moment du préavis de départ, vous pourrez relouer :

  • plus vite
  • plus facilement
  • sans perdre de temps de rénovation
  • et augmenter le loyer
5. Les vacances locatives

Les étudiants terminant en général fin juin il est probable que vous vous retrouviez avec un mois de vacance locative avant de retrouver un locataire pour la rentrée suivante (à l'exception de certaines grandes villes où l’on trouve une forte demande, et une relation immédiate). Si votre bien est de qualité, ils peut être reloué facilement pour début août.Comment combler ce mois de juillet ? Pensez à la location saisonnière, vous pourrez ainsi explorer un nouveau secteur , et tester le potentiel de votre appartement.

6. La revente

Pour les petites structures, le prix d’achat est moins élevé, la demande y est donc forte. Elles font partie des investissements privilégiés (accessibles, moins risqués, facilité à se constituer un patrimoine…). Pour ces biens, l'impact sur les loyers ou sur la revente en cas de baisse du marché immobilier est moindre. Vous pouvez plus facilement prétendre à récupérer au minimum votre mise de départ, en cas de chute de l’immobilier.

7. La stratégie

Si vous trouvez des surfaces plus importantes (autre que studio ou F1), il vous est possible d'optimiser vos revenus locatifs en vue de les louer aux étudiants :

  • Colocation : Vous avez deux chambres dans votre appartement, plutôt que de louer à une famille ou un couple, trouvez deux colocataires vous permettra d'augmenter considérablement vos revenus.
  • Découpe d'appartement : si l'agencement le permet, créez deux studios dans votre 2 pièces vous apportera une meilleure rentabilité et sécurité (deux revenus au lieu d'un seul).

"Je suis content, j'ai investi dans mon premier logement étudiant, il me coûte 298 euros par mois, le locataire paye 350 euros hors charges ce qui représente un bénéfice de 52 euros pour moi. En plus, mes locataires restent en moyenne 2 à 3 ans."

M. Patrick a choisi un bon investissement puisqu'il n'a aucun effort d'épargne à faire, et bénéficie d'une fiscalité intéressante avec ce bien meublé car il ne déclare que 50 % de ses revenus locatifs.

 

En conclusion, il n'est pas facile quand on commence à investir, de véritablement connaître au mieux l’immobilier. Le doute subsiste quand on va vers l’inconnu, c’est pourquoi il est important de pouvoir débuter dans des investissements plus sécurisés et d’optimiser sa part de risque au fur et à mesure du temps.